Accueil > Actualité > Discriminations à l’Ecole : plus que des mots, nous voulons des actes  (...)

Actualité

Discriminations à l’Ecole : plus que des mots, nous voulons des actes !

Communiqué de la FERC-CGT

lundi 27 septembre 2010

Le « fameux rapport secret » sur les discriminations à l’Ecole a enfin été rendu public après bien des tergiversations. Il aura fallu plus d’un mois après la « fuite » dans certains journaux pour que Luc Chatel se décide à communiquer sur le sujet… Communication bien creuse qui rappelle seulement l’attachement du ministre à faire de la lutte contre les discriminations une « priorité » de son action au sein du Ministère de l’Education Nationale et qui annonce… la poursuite du « processus de consultation » !

La FERC CGT prend acte des conclusions du rapport. Elle partage pleinement les constats faits par la commission qui réaffirme que les discriminations, notamment sexistes et homophobes, se banalisent à l’Ecole et que cette dernière véhicule parfois elle-même certains phénomènes discriminatoires.

La FERC CGT attend du ministre qu’il mette en œuvre le plus rapidement possible les préconisations du rapport et notamment :

- une formation initiale des personnels dans ce domaine qui passe par une réelle formation des stagiaires et non par la mascarade proposée actuellement depuis la réforme de la formation des maîtres,

- une formation continue qui passe par la reconnaissance du DIF pour les personnels de l’Education nationale,

- une meilleure orientation, loin des préjugés sexistes, qui passe par le maintien et le renforcement du rôle des Conseillers d’Orientation Psychologues,

- une lutte contre la xénophobie qui passe par la scolarisation de tous les enfants, y compris ceux sans papiers ou issus de la communauté des gens du voyage, et par une réelle carte scolaire qui favorise la mixité sociale.

La FERC CGT sera attentive à ce que ce rapport ne reste pas lettre morte et que les concrétisations soient bien réelles.

Montreuil, le 27 septembre 2010