Accueil > Actualité > Déclaration et analyse des élu-e-s CGT-Educ’action Créteil Titulaires et (...)

Actualité

Déclaration et analyse des élu-e-s CGT-Educ’action Créteil Titulaires et non-titulaires Groupes de travail du 30 mai 2014 Congés de formation professionnelle

dimanche 1er juin 2014, par cgt

La CGT- Educ’action considère que la circulaire n° 2011-042 du 22-3-2011 sur la formation continue des personnels enseignants ne permet pas un véritable accès au droit à la formation continue.

La CGT- Education revendique un temps de formation continue correspondant au moins à 10 % du temps de travail, soit 4 semaines par an, sur le temps de travail, avec remplacement, cumulable pendant 10 ans.

Le ministère doit au moins redonner les moyens à l’académie de Créteil qui lui étaient alloués auparavant.

L’Education Nationale a mis en place le Droit Individuel à la formation (DIF) pour les personnels enseignants.
Nous rappelons les demandes que nous faisons depuis le début de sa mise en place :
- une communication de la part de l’administration à tous les agents concernant ce droit, comprenant un relevé horaire pour les titulaires (au moment des mutations, des mises à disposition, des détachements ou changement d’administration) et pour les non-titulaires (à la fin de leur contrat).
- que les collègues puissent utiliser ce droit plusieurs fois par an. Le calendrier de remontée des demandes ne doit pas être un obstacle à l’utilisation de ce droit.
- que les CAPA et CCP soient saisies de toutes les situations individuelles de refus,
- que la formation soit comptée dans le temps de travail.
- que les actions de formation concernant le DIF ne soient pas réduites aux seuls besoins de l’institution mais qu’elles comprennent aussi des formations souhaitées par les collègues (seconde carrière, préparation aux concours d’autres fonctions publiques, culture personnelle…).

Concernant le groupe de travail de ce vendredi 30 mai 2014 :

- Lors du groupe de travail sur les congés formation, la CGT-Educ’action s’est exprimée contre la modification qui fait passer comme critère les échelons à la place des années d’ancienneté. Cela introduit une notion au mérite et une discrimination entre les collègues en fonction des disciplines et/ou du département.
- La CGT-Educ’action a acté positivement le fait que les contractuels soient rémunérés à 100% de leur traitement brut. Elle revendique que cela soit généralisé à tous les autres collègues. Nous constatons que le nombre de demandes des collègues contractuels a augmenté de 62%. Le taux de congés formation accordées est passé de 18% en 2013 à 57% en 2014.
- Le nombre de demandes des professeurs de lycée professionnel est sensiblement identique à celui-ci de l’an dernier et le taux d’acceptation a augmenté sensiblement (+4%). Mais, nous constatons encore une fois que les PLP sont en dessous de la moyenne d’obtention d’un congé formation par rapport aux autres grades.
- Nous comprenons que les demandes des collègues qui envisagent une seconde carrière ne correspondent pas à la circulaire des congés formation. Mais, nous pouvons ressentir, encore plus cette année, le mal-être de collègues. Il est indispensable que ces situations soient prises en compte pour qu’ils puissent envisager une formation.

Les Elu-e-s de la CGT-Educ’action Créteil interviendront, si nécessaire pour que la défense des droits à la formation des collègues soit prise en compte.