Accueil > Actualité > Appel unitaire à la mobilisation des AESH, enseignant.es et parents

Actualité

MERCREDI 6 NOVEMBRE à 15h devant le Rectorat de Créteil

Appel unitaire à la mobilisation des AESH, enseignant.es et parents

dimanche 3 novembre 2019, par cgt

La CGT Educ’action, Sud Education, la FNEC-FP FO, le SNUipp-FSU, le SNES-FSU, l’UNSA appellent les AESH, enseignant.es, parents d’élèves en situation de handicap à se rassembler devant le Rectorat de Créteil le mercredi 6 novembre à 15 heures afin de soutenir les revendications unitaires qui seront portées à l’audience de 15h30

Une rentrée chaotique pour les élèves en situation de handicap et leurs accompagnant.es (AESH) Plus de précarité et une frénésie du rectorat pour une mutualisation à outrance : ASSEZ !

Appel à la mobilisation des AESH, enseignant.es et parents MERCREDI 6 NOVEMBRE à 15h devant le Rectorat de Créteil
Et si ça ne suffit pas, préparons la grève !

La CGT Educ’action, Sud Education, la FNEC-FP FO, le SNUipp-FSU, le SNES-FSU, l’UNSA appellent les AESH, enseignant.es, parents d’élèves en situation de handicap à se rassembler devant le Rectorat de Créteil le mercredi 6 novembre à 15 heures afin de soutenir les revendications unitaires qui seront portées à l’audience de 15h30 :

- Garantie que tous les contrats PEC arrivés à échéance soient transformés en contrats AESH ;
- Le versement de l’indemnité REP/REP+ pour les AESH exerçant en éducation prioritaire ;
- Paiement des heures supplémentaires faites en cas de classe de découvertes ou de sorties scolaires ;
- Prise en compte des années de CUI et PEC pour la CDIsation ;
- Le versement de la prime de fin d’année de 350 euros ;
- Le droit de pouvoir travailler à temps complet ;
- La création d’un véritable statut de fonctionnaire d’Etat pour les AESH ;
- La création du nombre d’emplois nécessaires pour couvrir tous les besoins et répondre strictement aux notifications des élèves, pas à leur détriment au sein d’une gestion trafiquée et localisée ;
- Une véritable formation professionnelle de qualité sur le temps de travail ;
- Le maintien des AESH-i et AESH-co : non à la mutualisation prévue avec les PIAL ;
- La création de tous les postes de l’enseignement spécialisé, des classes, des structures et des établissements nécessaires ;
- L’abandon des PIAL et de la loi Blanquer dite « école de la confiance » !

Si ces revendications ne sont pas satisfaites, les organisations syndicales organiseront des Assemblées Générales intersyndicales au mois de novembre et proposeront aux AESH et aux enseignant.es de préparer la grève unitaire en sollicitant l’appui des parents pour gagner.