Accueil > Actualité > AVIS DEFAVORABLES : LA MARCHE A SUIVRE POUR VOUS DEFENDRE !

Actualité

Non-titulaires

AVIS DEFAVORABLES : LA MARCHE A SUIVRE POUR VOUS DEFENDRE !

vendredi 25 mai 2018, par cgt

Entre le 7 mai et le 16 mai 2018, les personnels non-titulaires ont été amené.es à consulter les avis des chef.fes d’établissement.

La CGT Educ’action déplore une nouvelle fois des délais trop courts pour prendre connaissance des avis. Notamment en cas d’avis défavorable du chef d’établissement, les délais ne permettent pas de réaliser de manière sereine et optimum un contre rapport pour contester l’avis du chef d’établissement.

  •  

Bien que la CGT ait obtenu en 2016 que tout non-renouvellement soit justifié à minima d’un avis pédagogique, l’avis « Défavorable » porté par le chef d’établissement peut constituer une fin de réemploi à la rentrée scolaire 2018.
Chaque année, la CGT Educ’action déplore une centaine de non-renouvellement post avis défavorable de chef d’établissement et rapport d’inspection mentionnant des insuffisances professionnelles.

En cas d’avis défavorable, Il est nécessaire de faire valoir ses droits !

Si le chef.fe d’établissement ne souhaite pas modifier son avis défavorable : il faut contester dans la partie observation cet avis en argumentant et envoyer un mail au DRH du rectorat de Créteil ce.drh@ac-creteil.fr ainsi qu’au chef de service de la DPE2 ce.dpe2@ac-creteil.fr en nous mettant en copie Infos et contact pour contester cet avis défavorable.

La CGT Educ’action force de proposition :

Des solutions pour sortir de l’arbitraire, elles existent  : La CGT Educ’action demande que les non renouvellements de contrat pour les non titulaires en CDD suite à un avis défavorable du chef d’établissement et/ou d’un avis défavorable d’un corps d’inspection soient examinés en Commission Consultative Paritaire. Nos Elu.es paritaires sont prêt.es à jouer pleinement leur rôle pour garantir l’équité et la transparence ainsi permettre la défense des collègues.

La CGT Educ’action à l’origine d’avancées significatives  : La rémunération des CDI à 100% quelque soit la quotité, affecté.es ou non, une revalorisation salariale pour l’ensemble des collègues, l’application de l’heure de complément de service…
Nous continuerons à mener l’offensive pour plus d’équité et de dignité en direction des non titulaires et globalement auprès de tous .es les agents de l’Education Nationale.

  •  

Pour cette fin d’année, la CGT Educ’action exige la mise en place de contrat à l’année signé dès le mois de juin, véritable réponse au problème de rémunération chaotique, également la tenue d’une CCP d’affectation garantissant l’équité et la fin de l’opacité pour les affectations.