Accueil > Actualité > A Créteil, comme ailleurs : stop aux violences sexistes et sexuelles ! (...)

Actualité

Grenelle sur les violences conjugales

A Créteil, comme ailleurs : stop aux violences sexistes et sexuelles ! Donnons la parole aux personnels !

mardi 3 septembre 2019, par cgt

Consultez, remplissez et diffusez notre questionnaire anonyme sur les violences sexistes et sexuelles !

Questionnaire visant à mesurer les violences sexistes et sexuelles sur nos lieux de travail dans l’académie de Créteil. La CGT interpellera les autorités académiques sur la base de ces remontées pour gagner sur ces propositions visant à éradiquer les violences sexistes et sexuelles.

La CGT s’adresse à l’ensemble des personnels en cette rentrée afin de promouvoir une campagne d’ampleur sur le scandale des violences faites aux femmes. En effet, ce phénomène ne se limite pas à la sphère privée mais concerne également les lieux de travail comme les services, écoles ou établissements de notre académie qui ne sont pas épargnés par ces violences sexistes et sexuelles.


Lire notre vidéo !

Nous souhaitons donner la parole à l’ensemble des personnels à ce sujet, à travers un questionnaire. Il s’adresse aux femmes et aux hommes travaillant pour l’Éducation Nationale dans l’académie de Créteil. Il vise à recenser les comportements sexistes et les violences sexuelles subies dans le cadre des relations de travail.

Depuis 20 ans, les chiffres ne changent pas : 20% des femmes subissent ou ont subi des violences sur leur lieu de travail. Pourtant, 82% des employeurs n’ont toujours pas mis en place de mesures de prévention. C’est le cas dans notre académie, alors que depuis 2013 un protocole d’accord relatif à l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la fonction publique, obtenu sous l’impulsion de la CGT, impose à l’employeur de« Prévenir et prendre en charge les violences faites aux agents sur leur lieu de travail ».

Que dit la loi ?

Vos réponses contribueront à mieux cerner, mieux prévenir et mieux agir contre ce phénomène social grave dont chacun.e peut être témoin et/ou victime.
Une participation large à cette enquête permettra d’intervenir auprès du rectorat en vue de mesures concrètes pour endiguer ce phénomène social grave. Il est possible de ne pas répondre à toutes les questions.

Cette enquête a un triple objectif :

- mesurer les violences sexistes et sexuelles au travail
- sensibiliser les salarié.es, les représentant.es des salarié.es
- dégager des pistes d’action et à partir de l’état des lieux imposer la mise en place de
mesures concrètes.

Consultez, remplissez et diffusez notre questionnaire anonyme sur les violences sexistes et sexuelles !