Accueil > Actualité > 7 juin : rassemblement CGT 94 à 12h30

Actualité

7 juin : rassemblement CGT 94 à 12h30

jeudi 17 mai 2012

Pour un bien être par le progrès social : sanctionnons les députés de droite pour leur bilan désastreux

Au revoir Sarkozy !

La politique antisociale de N. Sarkozy et son gouvernement a été sanctionnée par une majorité du peuple à l’élection présidentielle le 6 mai. Jusqu’au bout il a tenté de diviser les salariés, la dernière tentative étant son attaque contre les « corps intermédiaires » donc les syndicats et plus particulièrement la Cgt et ses drapeaux rouges, mettant en opposition les soi-disant vrais et faux travailleurs. La réponse à ces propos a été, à l’appel des organisations syndicales, la réussite des manifestations du 1er mai auxquelles les salariés ont participé massivement sur la base de leurs revendications. Le 6 mai une première étape a été franchie.

Dans notre département, le score qu’il a fait (43,5%) est bien en deçà du résultat national.

L’UD CGT 94 s’en félicite car en toute indépendance, elle a pris ses responsabilités et a contribué à cette victoire.

En effet, la CGT toute entière s’est mobilisée pour faire battre Sarkozy qui a mené, durant tout son mandat, une véritable offensive contre les intérêts des salariés et des retraités. Nous assumons d’autant cette position que le Medef a ouvertement défendu le bilan de Nicolas Sarkozy.


Transformer l’essai de la présidentielle aux législatives !

Il faut aller jusqu’au bout en sanctionnant les députés qui ont été complices et solidaires de Sarkozy en votant les réformes remettant en cause le modèle social français issu du Conseil National de la Résistance, comme celle des retraites. Ils ont participé à l’agression antisociale en particulier en votant la contre réforme des retraites en 2010.

Eux aussi sont comme Sarkozy les délégués du patronat, eux aussi doivent partir !

L’UD CGT 94 invite les salariés à prolonger leurs luttes dans les urnes.

Le 15 avril 2012, la Cgt du Val-de-Marne avait organisé un rassemblement contre Gilles Carrez, député-maire du Perreux et chevalier blanc de l’austérité à tous les étages.

Elle appelle à poursuivre l’action par un nouveau rassemblement à Villeneuve le Roi pour interpeller publiquement Didier Gonzales sur la politique anti sociale frappant de plein fouet le monde du travail qu’il a suivi pendant 5 ans.

LE 07 JUIN A 12H30 DEVANT LA MAIRIE DE VILLENEUVE LE ROI SOYONS FORTS SOYONS NOMBREUX, MONTRONS NOTRE DETERMINATION A SANCTIONNER LES DEPUTES DE LA MAJORITE SORTANTE

LA CGT A SES PROPOSITIONS ET ELLE LES DEFENDRA QUELLE QUE SOIT LA MAJORITE POLITIQUE A L’ASSEMBLEE NATIONALE

Le climat politique a changé. Encore une fois, nous nous en félicitons. Cependant la CGT est plus que jamais convaincue qu’une autre voie que l’austérité est possible et indispensable. Plus que jamais nous exigeons que nos revendications soient écoutées et prises en compte.

Les mobilisations restent à l’ordre du jour ! Ces revendications sont claires, simples et efficaces

1 Conditionner toute aide publique au respect de critères portant sur l’emploi, les politiques salariales des entreprises et donner des moyens d’intervention aux salariés sur le bien fondé et l’usage de ces aides.

2 Supprimer les exonérations fiscales et sociales sur les heures supplémentaires.

3 Il faut agir sur les salaires dans le privé et dans le public. Nous revendiquons l’ouverture immédiate des Négociations Annuelles Obligatoires par anticipation au titre de 2012 avec priorité sur les salaires et la résorption des inégalités de traitement entre les femmes et les hommes.

4 Développer les politiques publiques et notamment donner les moyens indispensables aux politiques d’éducation, de santé, de recherche, de politique énergétique.

5 Stopper les suppressions d’emplois, voire créer de nouveaux postes dans la fonction publique et les services publics qui sont des outils pour la cohésion sociale et l’efficacité économique et sociale.

6 Il faut contraindre les entreprises à examiner sérieusement toutes les alternatives aux licenciements en élargissant les pouvoirs d’intervention des salariés et de leurs représentants dans leur entreprise, leur groupe, voire leur filière d’activité.

7 Réformer la fiscalité en profondeur. La baisse des taux d’imposition, l’augmentation des cadeaux fiscaux et une politique favorisant les revenus du patrimoine ont permis aux plus riches de s’enrichir davantage en contribuant moins aux besoins collectifs

8 Créer un pôle financier public et établir un mécanisme de crédits à taux réduits pour favoriser l’investissement productif : l’emploi, la formation, la recherche, les équipements. La puissance publique doit faire prédominer l’intérêt collectif dans la gestion du secteur financier.

9 Au plan européen et international, il faut taxer les mouvements spéculatifs de capitaux et éradiquer les paradis fiscaux.

10 Mettre en place un fond européen de solidarité sociale et de développement économique, pour financer le développement social et économique, la réduction des inégalités à l’échelle de l’Union Européenne.